BFMTV

Les proches de Clarissa Jean-Philippe se sentent oubliés des autorités françaises en Martinique

Samedi matin, une plaque en hommage à la policière municipale Clarissa Jean-Philippe sera dévoilée à Montrouge. Mais c’est de l’autre côté de l'Atlantique, en Martinique, que repose le corps de la première victime d'Amedy Coulibaly. La jeune femme de 25 ans, tuée il y a maintenant un an, repose dans le caveau familial que sa mère, Marie-Luisa entretient régulièrement. A la douleur de la perte de sa fille, s'ajoute le sentiment d’isolement. Elle a dû financer toute seule la tombe de Clarissa et François Hollande n'est jamais allé la voir, malgré un déplacement présidentiel quatre mois après les attentats de janvier.

Sur le même sujet