BFMTV

Le parquet réclame un an de prison ferme contre Jean-Marc Rouillan pour apologie du terrorisme

Jean-marc Rouillan, co-fondateur d'Action directe

Jean-marc Rouillan, co-fondateur d'Action directe - REMY GABALDA-AFP


L'ancien membre d'Action directe, Jean-Marc Rouillan, encoure un an de prison ferme pour avoir dit que les djihadistes du 13 novembre étaient "très courageux".

Le parquet a requis vendredi une peine d'un an de prison ferme contre l'ancien membre d'Action directe Jean-Marc Rouillan, jugé à Paris pour apologie du terrorisme pour avoir qualifié de "très courageux" les djihadistes qui ont commis les attentats du 13 novembre.

Des propos "sans ambiguïté"

Dans son réquisitoire, la représentante du ministère public a estimé que ces propos sont "sans ambiguïté", critiquant un prévenus qui, selon elle, "essaie tant bien que mal de faire machine arrière" et "n'assume pas" ses mots.

Le 23 février, Jean-Marc Rouillan avait déclaré auprès de rédacteurs du mensuel satirique Le Ravi: "Moi, je les ai trouvés très courageux, en fait. Ils se sont battus courageusement: ils se battent dans les rues de Paris alors qu'ils savent qu'il y a 2000 ou 3000 flics autour d'eux"

R.V avec AFP