BFMTV

La justice ouvre une enquête après la publication de messages racistes tenus par des policiers sur un groupe Facebook

C'est le début d'un week-end de mobilisation contre le racisme et les violences policières avec des manifestations prévues un peu partout en France. Le ministre de l'Intérieur a lui-même saisi le parquet de Paris pour ouvrir une enquête pour injure publique à caractère raciste et provocation à la haine raciale. C'est un groupe Facebook qui a été identifié. Il compose plus 8000 personnes, 8000 membres des force de l'ordre qui laissaient des messages haineux, racistes, sexistes et homophobes selon une enquête du site d'information "Streetpress"