BFMTV

L'incendie qui a ravagé près de 500 hectares dans le Gard serait d'origine criminelle

Gendarmes et sapeurs-pompiers ont effectué des examens approfondis des lieux d’où le feu serait parti. Ce jeudi soir, vers 18 heures, le procureur de la République de Nîmes a révélé que la piste criminelle était privilégiée. Un pyromane est donc dans la nature dans le secteur et pourrait repasser à l’action alors que les conditions météo et le monde sur les routes en ce week-end de chassé-croisé mettent déjà tous les pompiers sur le qui-vive…