BFMTV

L'élève qui avait accusé Samuel Paty d'islamophobie reconnaît avoir menti

L'élève de 13 ans qui avait accusé Samuel Paty d'islamophobie lorsqu'il a montré les caricatures de Charlie Hebdo reconnaît avoir menti. Elle a reconnu ne pas avoir été présente pendant ce cours lors de son audition, à la fin du mois de novembre. Ce mensonge avait conduit le père de l'adolescente faire part de sa colère dans une vidéo. Celle-ci avait été vu par l'assassin de Samuel Paty.