BFMTV

"Je sais que je mérite une peine": accusée d'avoir tué son mari qui la frappait, violait et forçait à se prostituer, elle témoigne

Lundi prochain, s'ouvre devant les assises de Saône-et-Loire, le procès de Valérie Bacot. Elle est jugée pour l'assassinat de son mari il y a 5 ans. Elle risque la perpétuité pour avoir tué celui qui la frappait, violait et forçait à se prostituer. Elle a vécu avec lui pendant 24 ans. L'affaire ressemble à celle de Jacqueline Sauvage qui avait obtenu la grâce présidentielle totale en 2016.

Sur le même sujet