BFMTV

Intempéries dans le Gard et en Lozère: cinq morts, dont deux enfants

Une voiture qui traversait un pont sur la Droude dans le Gard a été emportée par les eaux. Une mère et ses deux enfants sont morts.

Une voiture qui traversait un pont sur la Droude dans le Gard a été emportée par les eaux. Une mère et ses deux enfants sont morts. - BFMTV

Une mère et ses deux enfants sont morts noyés samedi dans le Gard, le père est lui hospitalisé. Un quinquagénaire et deux retraités ont également succombé lors de trois autres accidents, dont deux sur la route.

Les intempéries ont été meurtrières depuis jeudi soir. Six personnes, dont deux enfants, circulant en voiture, ont péri dans divers accidents provoqués par des intempéries. Dans le Gard, entre Nîmes et Alès, une mère et son fils de 4 ans sont morts noyés. Son autre enfant, âgé d'un an et demi, a été retrouvé mort quelques heures plus tard par les secours. Le père, qui a survécu, a été hospitalisé.

Plus tôt dans la journée, un quinquagénaire et un retraité ont succombé lors de deux autres accidents, l'un dans le nord du Gard, l'autre en Lozère, où les précipitations étaient fortes et localisées au massif des Cévennes et ses contreforts.

Un troisième homme a péri dans les Hautes-Alpes, après avoir chuté au sol pour une raison inconnue alors qu'il tentait de déboucher une canalisation obstruée par les pluies abondantes de la nuit. Le sexagénaire, découvert en arrêt cardiaque par les pompiers à leur arrivée sur les lieux, à Neffes, est mort peu avant midi à l'hôpital de Gap.

Une famille décimée dans le Gard

La voiture qui transportait le couple et les deux enfants s'était engagée vers 00h30 sur un pont submergé par la crue de la Droude, entre Cruviers-Lascours et Saint-Césaire-de-Gauzignan, au sud d'Alès. Le véhicule "est tombé en contrebas et a été emporté par les flots", a indiqué la préfecture du Gard, Denis Olagnon. A cet endroit en rase campagne, le pont du Moulin-Paradis, sans parapet, ni barrières, avec de simples plots en plastique jaunes, permet normalement la traversée de la petite rivière, soudainement gonflée dans la nuit par des précipitations intenses.

Des témoins du drame et les secours ont pu aider à sortir des eaux le père qui a été hospitalisé. Mais les personnes présentes ont assisté, impuissantes, à la disparition de la voiture emportée par le courant. "Le véhicule a été localisé en aval du pont. Les corps sans vie de la mère et d'un des deux enfants ont été retrouvés", a précisé la préfecture samedi matin.

Deux autres accidents de voiture

Plus au nord, un autre véhicule a été emporté dans des circonstances similaires, faisant un mort. L'accident est survenu à environ 50 km du premier accident, à Peyremale, près de Bessèges. "Le corps sans vie d'un quinquagénaire a été retrouvé dans son véhicule à 150 mètres en aval du pont qu'il traversait lorsqu'il a été submergé", a indiqué la préfecture. Le drame s'est déroulé dans la nuit, mais les secours ont retrouvé la victime vers 8h30.

En Lozère, un retraité est mort vendredi soir, vraisemblablement emporté dans sa voiture, alors qu'il circulait sur une route à flanc de montagne, entre Villefort et Pied-de-Borne, ravinée par les eaux de ruissellement. Le corps de la victime et sa voiture ont été retrouvés samedi matin plus de 20 mètres en contrebas.

"Episode cévenol brutal"

Le département du Gard n'était pas en alerte orange pendant la nuit, mais a été placé en vigilance orange aux crues samedi matin, pour des risques liés à la montée du Rhône, entre Avignon et la mer. Le président de la République François Hollande, le Premier ministre Manuel Valls, et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve ont apporté leur soutien aux familles par communiqués. Denis Olagnon, de la préfecture du Gard, a parlé d'un "épisode cévenol brutal" et très localisé: des pluies diluviennes - environ 280 mm d'eau - sont tombées en quelques heures. Contrairement à quatre départements, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse et Alpes-Maritimes, placés depuis vendredi en vigilance orange, le Gard était jusqu'à samedi matin en vigilance jaune.

Météo France conseille alors d'être "attentif" si l'on pratique "des activités sensibles au risque météorologique ou à proximité d'un rivage ou d'un cours d'eau". "Quand des dispositions de ce type sont prises, rien n'empêche des citoyens de ne pas s'y conformer ou de se retrouver, pour mille raisons, pris dans des situations difficiles. C'est vraisemblablement ce qui s'est produit dans le Gard cette nuit", a réagi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sur BFMTV.

Dans le Var, le Préconil, un fleuve côtier, a débordé, entraînant des inondations de caves et parkings, à Sainte-Maxime. A Nice, un spectaculaire éboulement, dans le nord de la ville, n'a pas fait de victime non plus. Le Sud-Est a connu de multiples épisodes orageux du type cévenol cet automne, liés à la température anormalement chaude de la Méditerranée. Le premier, du 17 au 18 septembre, avait provoqué la mort de 6 personnes, dont 4 dans un camping de l'Hérault.

M. R. et A. G. avec AFP