BFMTV

Face aux gilets jaunes, le gouvernement affiche sa fermeté

Fermeté, c'est désormais le mot d'ordre du gouvernement face à la mobilisation des gilets jaunes. Dans un télégramme adressé aux préfectures la semaine dernière, Christophe Castaner a notamment exigé la libération complète et définitive des ronds-points, toujours occupés. Selon le code de la voirie, les gilets jaunes risquent 1500 euros d'amende.