BFMTV

Discours de politique générale: enfin un calendrier pour la PMA?

Image d'illustration - une manifestation en faveur de la PMA datée de 2013

Image d'illustration - une manifestation en faveur de la PMA datée de 2013 - Lionel Bonaventure - AFP

Repoussé à plusieurs reprises, le calendrier concernant la présentation et le vote de la loi sur la PMA pour toutes devrait être clarifié ce mercredi après-midi par le Premier ministre Édouard Philippe.

Le projet PMA une nouvelle fois repoussé? Édouard Philippe s'exprimera aux alentours de 15h ce mercredi pour son second discours de politique générale depuis le début du quinquennat. Il s'agit d'une déclaration au cours de laquelle le chef du gouvernement expose les grandes orientations, les principales réformes et mesures qu'il compte mettre en place ainsi que leur calendrier.

Parmi elles, les annonces concernant la mise en place de la PMA (la Procréation Médicalement Assistée) pour toutes les femmes, sont très attendues.

Une mesure plusieurs fois repoussée

Cette mesure a été repoussée à plusieurs reprises. Initialement prévue avant la fin 2018, la révision de la loi de bioéthique - dont fait partie la PMA - avait été décalée en raison d'un "encombrement parlementaire". La secrétaire d'État à l'égalité hommes-femmes avait réaffirmé en mai sur BFMTV que le projet de loi sur la PMA serait présenté en conseil des ministres "avant les vacances d'été". Edouard Philippe avait évoqué le mois de juillet. 

Mais ce texte de loi, promesse de campagne du président de la République, pourrait à nouveau être repoussé. Le Premier ministre réfléchirait par exemple à dissocier la loi concernant la PMA du projet bioéthique, d'après des informations du Parisien. "C'est le flou total à ce stade", a confié un conseiller au quotidien francilien.

L'éventualité de laisser ce dossier courir jusqu'à la fin de l'année, voire au lendemain des municipales de 2020 serait également sur le tapis.

Les Français majoritairement favorables à la PMA

En novembre dernier, Emmanuel Macron avait reçu plusieurs association défendant les droits des personnes LGBT. "Il a assuré qu'il n'y avait pas d'ambiguïté sur le sujet, ni d'interrogations métaphysiques", avait déclaré Alexandre Urwicz, président de l'Association des familles homoparentales. Plusieurs associations LGBT s'étaient toutefois inquiétées des reports successifs de l'examen du texte.

Les Français semblent pourtant majoritairement en faveur de la mise en place de la PMA. En avril, un sondage BVA donnait près de deux tiers des Français (65%), favorables au projet. Un sondage Ifop pour l'Association des familles homoparentales, dévoilé par RTL mercredi, indique que six Français interrogés sur dix sont favorables à l'ouverture de la PMA, pour les femmes célibataires comme pour les couples de femmes.

Salomé Vincendon