BFMTV

Denis Gravouil (CGT): "On prend des chômeurs pour des fraudeurs (...) Mais la triche, c'est 0,4%"

Un décret publié au «JO » prévoit notamment la suppression de l'allocation pour un mois ou plus, et non plus sa seule suspension, en cas de refus successifs d’«offres raisonnables d'emploi».