BFMTV

"C'est le prix à payer." Les premiers mots de Christophe Dettinger en semi-liberté depuis ce matin

Christophe Dettinger a passé 40 jours en prison pour avoir frappé des policiers en marge d'une manifestation de gilets jaunes à Paris. L'ancien boxeur a été condamné à un an de prison mais aménageable en semi-liberté. "J'ai toujours une peine à faire, j'ai pas été libéré comme ça (...) Mais c'est le prix à payer", a-t-il affirmé au micro de BFMTV.