BFMTV

La vie sur Terre est presque aussi ancienne que la Terre elle-même

Les premières "heures" de la Terre, sous les bombardements de météorites.

Les premières "heures" de la Terre, sous les bombardements de météorites. - Wikimedia Commons

Une idée originale de Darwin refait surface, et vole la vedette à l'hypothèse d'une naissance dans les sources hydrothermales.

Comment est née la vie sur Terre? Une étude publiée dans la revue PNAS (Proceedings of the Academy of Sciences) a peaufiné un nouveau scénario qui, contre toute attente, reprend une intuition darwinienne. Ainsi, la vie serait née il y a environ 4,5 milliards d'années, soit peu ou prou l'âge de la Terre, et elle aurait émergé de "petits étangs chauds" comme le supputait le père de la théorie de l'évolution.

Tout a commencé, explique l'article scientifique, quand des météorites riches en carbone ont bombardé la surface la planète. C'est dans ce bouillon riche en éléments nutritifs que les premières molécules comportant le premier code génétique se sont formées et auto-répliquées. L'émergence de la vie dans de "petits étangs chauds" évoquée par Darwin au 19e siècle avait été écartée au profit de l'hypothèse d'une naissance au sein des sources hydrothermales dans les océans. Mais dans le nouveau "modèle complet" décrit par les chercheurs, l'intuition darwinienne retrouve une plausibilité.

L'ARN, clé de cette vie naissante

Dans cette première ébauche de vie, les chercheurs confèrent une place prépondérante à l'ARN (acide ribonucléique), chimiquement très proche de l'ADN et présent chez tous les êtres vivants. Mais alors que l'ADN est comme le "plan directeur" d'une cellule, l'ARN est impliqué dans la traduction de ce code en protéines et comporte un certain nombre d'autres tâches dans la régulation des processus dans les cellules, y compris la croissance, le vieillissement et la mort.

"Compte tenu de son ubiquité dans les cellules vivantes et de sa capacité à stocker l'information génétique et à catalyser sa propre réplication, l'ARN est probablement la base de la première vie. (...) Ainsi, le monde de l'ARN se serait développé sur une Terre violente sous le coup d'un bombardement météorique. À cette époque, l'atmosphère était dominée par les gaz volcaniques, et la terre sèche était rare alors que les continents s'élevaient de l'océan mondial", écrivent les chercheurs.

Il y a 4,17 milliards d'années...

Selon le modèle invoqué par les auteurs de l'étude, les premiers polymères d'ARN "sont vraisemblablement apparus il y a 4,17 milliards d'années" et peut-être 4,5 milliards d'années. Soit à 40 millions d'années près l'âge de la Terre.

Une vie aussi précoce ne renseigne pas seulement sur le seul cas de la Terre. Cela suggère aussi qu'une forme de vie simple est sans doute assez commune dans l'Univers. Notons qu'à l'époque, aucune couche d'ozone ne protégeait encore la surface de la planète frappée de plein fouet par les rayons ultraviolets. Pour ce qui est des formes de vie plus complexes, dites intelligentes, il est en revanche probable qu'elles mettent beaucoup plus de temps à se développer.

David Namias