BFMTV

Des montagnes russes plus vraies que nature mais en réalité virtuelle

Le parc propose une attraction avec de la réalité virtuelle

Le parc propose une attraction avec de la réalité virtuelle - Enex

En Angleterre, les premières montagnes russes entièrement synchronisées avec la réalité virtuelle ont ouvert. Grâce à Galactica on peut visiter des univers parallèles durant trois minutes.

Les amateurs de sensations fortes vont se précipiter pour tester la nouvelle attraction de l’Alton Towers Resort, en Angleterre. Galactica, c’est son nom, intègre la réalité virtuelle dans les montagnes russes.

Dans un premier temps le visiteur s'installe dans la nacelle et enfile un casque de réalité virtuelle. Une technologie innovante est utilisée pour que les mouvements de la nacelle soient synchronisés avec les animations affichées dans le casque.

Dans ce parc, les animations diffusées dans le masque propulsent le visiteur dans l’espace durant trois minutes. Les sensations de l’utilisateur sont démultipliées, de quoi ringardiser les montagnes russes classiques.

Une technologie qui se banalise

Depuis quelques mois, la réalité virtuelle prend une place plus importante. Toujours dans le même domaine, le parc d’attraction de la ville de Rusk, en Suisse, propose aussi des montagnes russes en partenariat avec Samsung où l’utilisateur peut s’équiper d’un masque de réalité virtuelle.

Dans un tout autre domaine, les films pornographiques se mettent aussi à cette technologie. Dernièrement, c’est PornHub, le site internet de X qui propose une section dédiée aux films en réalité virtuelle pour que les amateurs puissent se sentir au plus proche de la scène.

Antoine Caupert