BFMTV

Pour Jean-Michel Constantin (AP-HP), la deuxième vague "était totalement prévue" mais "on a essayé de ne pas la voir"

Pour Jean-Michel Constantin, chef de service anesthésie-réanimation à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, la deuxième vague "était totalement prévue".

Sur le même sujet