BFMTV

Grippe: il est encore temps de se faire vacciner

Une personne reçoit un vaccin contre la grippe dans le cadre de la campagne de vaccination annuelle, le 8 octobre 2015 à Lille.

Une personne reçoit un vaccin contre la grippe dans le cadre de la campagne de vaccination annuelle, le 8 octobre 2015 à Lille. - PHILIPPE HUGUEN - AFP

La ministre de la Santé a rappelé récemment qu'il n'était pas encore trop tard pour se faire vacciner contre la grippe, particulièrement virulente cette année, et qui touche chaque hiver entre 3 et 6 millions de personnes en France.

Non, il n'est pas trop tard! Voilà notamment l'un des messages qu'a voulu faire passer la ministre de la Santé par le biais d'un communiqué, le 15 décembre dernier. L'épidémie de grippe qui touche déjà 9 des 13 régions de France, contre seulement deux il y a encore une semaine, est particulièrement virulente cette année. D'ailleurs, les consultations et les hospitalisations ont doublé ces derniers jours.

Vaccination possible jusqu'au 31 janvier

"(...) On peut se faire vacciner jusqu'au 31 janvier et cette année c'est le bon virus qui est dans le vaccin", rappelle le docteur Alain Ducardonnet, notre spécialiste santé. Après la vaccination, il faut compter deux semaines pour qu'il soit efficace. 

"Les personnes les plus vulnérables, les femmes enceintes, les personnes malades ou celles qui ont plus de 65 ans y sont notamment invitées. Car le virus peut être fatal. Les conditions climatiques actuelles favorisent d'ailleurs sa propagation. (...) Les virus adorent le froid parce qu'ils ont une bonne protection (...) et les muqueuses sont particulièrement desséchées quand il fait froid et donc le virus pénètre plus facilement et vous infecte plus facilement", explique le spécialiste.

"Vraie" grippe versus rhume

Attention toutefois à ne pas confondre la vraie grippe et le rhume. Concernant la "vraie", "on a mal à la tête, on a une vraie poussée fébrile (...), on n'est vraiment pas bien et puis le lendemain ou surlendemain ça va beaucoup mieux (...) et puis la température remonte brutalement. C'est ce qu'on appelle le V gripal. (...) Alors que dans un rhume vous avez 37.8°, 38° mais vous n'avez rien d'autre et des petits symptômes", précise-t-il.

Jusqu'à présent, seuls les généralistes, pédiatres et sages-femmes pouvaient pratiquer la vaccination, ainsi que les infirmiers depuis 2008. Ces derniers peuvent administrer le vaccin sans ordonnance chez les patients qui reçoivent une lettre d'invitation de la Sécurité sociale. Mais afin d'améliorer la couverture vaccinale dans le pays, l'Assemblée nationale a rétabli le 28 novembre dernier la possibilité pour les pharmaciens de procéder à des vaccinations contre la grippe pour tous les adultes, à titre expérimental pour 3 années, mesure prévue dans le projet de budget de la Sécu qui avait été limitée par le Sénat. Une mesure dénoncée par les syndicats de médecins et d'infirmiers libéraux.

A.C. avec AFP