BFMTV

Covid-19: Véran maintient l'objectif de 70 millions de personnes vaccinées d'ici la fin de l'été

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, tient une conférence de presse sur la stratégie vaccinale, le 26 janvier 2021.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, tient une conférence de presse sur la stratégie vaccinale, le 26 janvier 2021. - BFMTV

Le ministre de la Santé a précisé qu'il conditionnait cet objectif à la validation des vaccins précommandés par les autorités sanitaires ainsi qu'à la livraison en temps et en heure des doses.

Olivier Véran maintient son objectif. Le ministre des Solidarités et de la Santé avait déclaré la semaine passée sur le plateau de TF1 que le gouvernement serait "en mesure" de vacciner 70 millions de personnes d'ici la fin du mois d'août. Un objectif qui pourrait pourtant vaciller, au vu notamment des annonces concernant des retards de livraison de doses de vaccination, par l'alliance Pfizer-BioNTech ainsi qu'AstraZeneca.

"Il va nous falloir du temps, beaucoup de temps, arriver jusqu'à la fin de l'été pour vacciner peut-être jusqu'à 40% de la population française mais pas plus", avait estimé le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, dimanche soir sur BFMTV. "Je partage beaucoup d'idées avec notre ministre (...), je ne partage pas cette phrase-là, je pense que nous n'aurons pas vacciné l'ensemble des Français pour l'été", avait ajouté le président du Conseil scientifique.

Plus de 130 millions de doses attendues d'ici fin août

Interrogé ce mardi sur ces doutes publiquement affichés, Olivier Véran a maintenu le cap initialement énoncé.

"Je n'exprime pas des doutes, je relate des faits", a répliqué le ministre de la Santé. "Les faits, ils sont que l'Union européenne a commandé suffisamment de vaccins pour que d'ici à la fin du mois d'août, tous les pays aient été livrés en doses suffisantes pour pouvoir vacciner la population", a-t-il ajouté.

"Quand je parlais de 70 millions, je ne parlais pas de 70 millions de doses mais bien de plus de 130 millions de doses qui doivent être livrées d'ici à fin août. Ça ce sont les faits, ce sont les commandes."

"J'ai assorti ces faits de deux réserves: un, il faut que la totalité des vaccins que nous avons précommandés soient validés pour être utilisés par les autorités sanitaires européennes, et deux, il faut que les livraisons suivent et respectent les carnets de commandes que nous avons passées. Si ces deux conditions sont réunies, alors nous aurons effectivement d'ici à la fin du mois d'août plus de 130 millions de vaccins", a poursuivi Olivier Véran.

Néanmoins, "si l'une des deux conditions venait à manquer (...) alors ça pourrait évidemment changer la donne mais je n'ai pas de raison de penser que ce sera le cas donc je maintiens mes affirmations", a conclu le ministre.
Clarisse Martin Journaliste BFMTV