BFMTV

Coronavirus: 5 conseils pour arrêter de se toucher le visage

Les autorités sanitaires recommandent en priorité de se laver régulièrement les mains et de réduire leur contact avec le visage

Les autorités sanitaires recommandent en priorité de se laver régulièrement les mains et de réduire leur contact avec le visage - Georges Gobet - AFP

L'une des recommandations barrière à la contamination du coronavirus est de ne pas se toucher le visage. Mais alors que cette habitude est la plupart du temps inconsciente, comment la perdre?

Toute la journée, nous touchons des surfaces où vit encore potentiellement le virus Covid-19. Puis, nous amenons nos mains vers notre visage. Et nous le faisons très fréquemment: en moyenne 23 fois par heure, selon une étude de 2015 menée durant une conférence sur 26 étudiants en médecine.

Même si nous voulions supprimer ces contacts afin d'éviter la contamination au nouveau coronavirus, "ce serait très difficile, car nous le faisons tous et la plupart du temps nous n'en avons même pas conscience", explique au New York Times la docteure Vanessa Raabe, assistante professeure dans le département de médecine du NYU Langone Health. Voici tout de même quelques conseils pour les limiter au maximum.

  • Utiliser un mouchoir propre

Le coronavirus Covid-19 est encore méconnu, mais selon une très récente étude, le virus pourrait vivre 24 heures sur du cartons et jusqu'à plusieurs jours sur du fer ou du plastique. Ainsi, tout ce que nous touchons est susceptible de nous contaminer. Afin d'éviter le contact direct entre les mains, même propres, et le visage, surtout les muqueuses, les médecins recommandent d'utiliser un mouchoir jetable pour se gratter le visage. 

  • Identifier les déclencheurs

Pour combattre une mauvaise habitude, il faut s'attaquer à la cause profonde. Par exemple, lorsqu'on se frotte les yeux, ce peut être parce qu'ils sont secs. Il suffit alors de trouver une solution, comme utiliser des gouttes de sérum physiologique.

Dans le New York Times, le docteur Justin Ko, professeur agrégé de dermatologie clinique à l'hôpital Stanford Health, recommande de porter des lunettes plutôt que des lentilles en cette période d'épidémie afin de se dissuader de se frotter les yeux. "De même, précise-t-il, bien que les masques ne soient pas très efficaces pour prévenir la transmission du virus, ils peuvent être très utiles pour fournir une barrière physique contre le toucher du nez ou de la bouche", ajoute-t-il. 

Afin de prendre conscience de ces contacts, “il est indispensable de noter, l’espace d’une journée, le moment et les lieux où vous vous touchez le visage”, indique le clinicien américain et fondateur de l'Institut de thérapie cognitive comportementale de Californie du sud, Paul DePompo au HuffPost.

  • Occuper ses mains

Les médecins s'accordent à dire qu'occuper ses mains avec un objet est un bon moyen de réduire les contacts avec le visage, à condition de désinfecter régulièrement ces objets. Interrogé par le HuffPost, Paul dePompo conseille de laisser des petits objets, tels que des balles antistress ou des handspinner, près des lieux où l'on a noté une hausse des contacts, comme les toilettes ou la voiture.

  • Se le rappeler

“Des techniques cognitives comportementales comme un post-it ‘NE TE TOUCHE PAS LA FIGURE’ collé sur l’ordinateur, des collègues pour vous le rappeler ou avec qui se sanctionner mutuellement est un autre moyen d’éviter de le faire”, affirme une psychologue new-yorkaise, Sanam Hafeez au HuffPost. 

Un site, "Don't touch your face", a même été créé pour vous rappeler de ne pas vous toucher le visage lorsque vous êtes devant votre écran. Le fonctionnement est simple, par un système d'intelligence artificielle, le site détecte vos mouvements grâce à votre webcam et vous réprimande à chaque fois que vos mains entrent en contact avec votre visage. 

  • Mais ne pas devenir obsédé

"Mon conseil principal est de réduire le stress par dessus tout, et ne pas être inquiet obsessionnellement de ce que l'on peut toucher", a cependant tenu à préciser auprès du New York Times Zach Sikora, psychologue clinicien au Northwestern Medicine de Chicago.

"Le stress affaiblit votre système immunitaire, et plus vous êtes stressé, plus vous réduisez les capacités de votre corps à combattre les infections", ajoute-t-il.

Et si finalement, vous touchez votre visage "ce n'est pas la fin du monde", rappelle au quotidien américain Stew Shankman, professeur en psychiatrie et sciences comportementales à l'université Northwesterne.

Domitille Lehman