BFMTV

L’entreprise, cour de récré le temps d’une journée

Les Family days sont tout droit importé des Etats-Unis.

Les Family days sont tout droit importé des Etats-Unis. - CMLibrary Charlotte Mecklenburg LibrarySuivre - CC - Flickr

Les "Family days" -journée de la famille en entreprise- accomplissent un double objectif: le salarié est fier de montrer à ses enfants ce qu’il réalise au travail et son employeur comprend davantage pourquoi il est important de ne pas le faire terminer trop tard.

Au moment de remplir les éternels formulaires à la rentrée scolaire, en face de la case "profession des parents", c’est souvent un peu flou dans la tête des enfants. La journée de la famille en entreprise vise justement à les inviter à découvrir l’univers professionnel de leurs parents, et ainsi, à mieux comprendre à quoi ils occupent leurs journée.

L’intérêt est double. Pour les salariés, montrer à des yeux d’enfants en quoi consiste son métier renforce le sentiment d’utilité au sein de l’entreprise, de fierté du travail accompli. Et en présentant sa marmaille à son manager, ce dernier perçoit concrètement pourquoi il est important de ne pas planifier des réunions à 18h30…

300 entreprises ouvrent leurs portes

D’ailleurs, l'Observatoire de la parentalité en entreprise, qui promeut l'équilibre des temps entre vie privée en vie professionnelle, a lancé l'initiative en 2008. L’idée est tout droit importée des Etats-Unis, où les Family days existent depuis des décennies.

Le mercredi 7 juin, environ 300 grandes entreprises françaises se sont transformées en cour de récré, le temps d’une journée. Avec au programme, visite guidée du site et activités ludiques de découverte des métiers. Des agences se sont même saisi du créneau pour proposer leurs services d’organisation.

Qualité de vie au travail

La période de la rentrée scolaire représente aussi une bonne occasion d'en faire l’expérience. En septembre, le réseau de crèche Babilou ouvre ses portes aux enfants de ses puéricultrices toute une journée. "Cela leur permet de découvrir l’univers de travail de leur père ou mère, cela participe au bien-être de nos collaborateurs", assure Aurélie Lainé, la DRH.

Le projet s’inscrit même dans l’accord de qualité de vie au travail de Babilou, aux côtés du portail de parentalité "Mes solutions family", qui propose depuis juillet un ensemble de services pour accompagner les salariés parents. Il prévoit des modes de garde à domicile, un accueil occasionnel ou permanent en crèche ou encore, du soutien scolaire. Toujours dans cette optique de mieux concilier vie personnelle et professionnelle.

Rozenn Le Saint