BFMTV

Le cryptage des smartphones ralentit les enquêtes de lutte antiterroriste

Frédéric Simottel est revenu sur les débats qui s'enveniment autour du chiffrement des données présentes sur nos smartphones. Ce cryptage des informations, qui ne concernait au départ que notre vie personnelle, est en train de devenir une affaire de défense nationale. Tim Cook a donné le ton en refusant d'aider le FBI dans l'enquête sur la tuerie de San Bernardino. Il y va de la liberté individuelle des consommateurs, estime-t-il. Et le débat s'est ravivé hier avec l'interview du patron de la NSA qui affirme que si les terroristes n'avaient pas communiqué via des conversations chiffrées, les attentats du 13 novembre en France auraient été évités. Les autorités françaises relativisent. Cependant, il est clair que la bataille entre le respect des libertés individuelles et l'ouverture des données pour accélérer les enquêtes de police ou de lutte antiterroriste va devenir un vrai débat de société. - Culture Geek, du vendredi 19 février 2016, présenté par Frédéric Simottel, sur BFMTV.