BFMTV

Parcours d’exception – Emmanuelle Béart

Du Festival de Cannes on garde toujours à l’esprit le glamour de la montée des marches et le bruit des crépitements de flashs. Mais que passe-t-il derrière la dernière marche ? Emmanuelle Béart revient pour nous sur l’angoisse qui l’a accompagnée lors de la projection de « La Belle Noiseuse », le chef d’œuvre de Jacques Rivette, Grand Prix du Jury du Festival de Cannes 1991. Une séance finalement ponctuée par une ovation de la salle, qui marqua un tournant dans le parcours d’exception de la comédienne