BFMTV

Vente de masques en pharmacie: La France insoumise souhaite leur gratuité

Image d'illustration d'un masque en tissu

Image d'illustration d'un masque en tissu - ISAAC LAWRENCE / AFP

Depuis ce lundi, les pharmacies sont autorisées à vendre des masques alternatifs. Le gouvernement a néanmoins indiqué qu'il ne plafonnera pas leur prix de vente.

Le groupe parlementaire La France insoumise a déposé ce mardi matin une proposition de loi visant à instaurer la gratuité des masques, a appris BFMTV.

"Il est indispensable de généraliser le port du masque dans la population et le rendre obligatoire dans les lieux publics. Pour ce faire, il faut que ceux-ci soient accessibles, donc disponibles, mais aussi gratuits", peut-on lire dans la proposition de loi, à laquelle BFMTV a eu accès. 

Depuis ce lundi, les pharmacies sont en effet autorisées à vendre des masques alternatifs. Le gouvernement a indiqué qu'il ne plafonnera pas leur prix de vente, parce que les modèles existant diffèrent trop les uns des autres. Le prix indiqué par le ministère de la Santé était de 2 à 5 euros pour un masque de base, mais certains, plus réutilisables, pourront grimper jusqu'à 10 ou 15 euros.

Il assure néanmoins compter travailler sur "le prix à l’usage, pour faire en sorte qu’il soit accessible à la majorité des Français", a fait savoir Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’Etat à l’Economie. 

"Même si le coût unitaire du masque peut sembler modique, il ne sera pas à la portée des personnes les plus démunies déjà fortement touchées par la crise sociale. D’autant qu’un masque, même lavable, par personne ne suffit pas, puisqu’il est recommandé pour une bonne protection de le changer au minimum toutes les 4 heures", poursuit LFI.

Le PS prône également la gratuité

Sur la question de la gratuité des masques, les députés insoumis sont rejoints par leur homologues socialistes. Dans un communiqué, le groupe socialistes et apparentés de l'Assemblée nationale indique quelles sont les "lignes rouges" à ne pas franchir selon eux pour réussir le déconfinement.

Parmi les mesures qu'ils prônent et demandent dans un projet de résolution déposé ce mardi, les parlementaires demandent ainsi notamment que le déconfinement ne se fasse pas "sans masques gratuits et kit individuel de protection pour tous".

Anne-Saurat Dubois avec Cyrielle Cabot