BFMTV

Semaine décisive pour les écologistes

Le maire de Bègles Noel Mamère, Cécile Duflot (g) et la secrétaire nationale d'Ecologie-les Verts Emmanuelle Cosse (d) le 26 mars 2015 à Bordeaux

Le maire de Bègles Noel Mamère, Cécile Duflot (g) et la secrétaire nationale d'Ecologie-les Verts Emmanuelle Cosse (d) le 26 mars 2015 à Bordeaux - Jean-Pierre Muller, AFP/Archives

Les écologistes se trouvent à la veille d'une semaine décisive où ils vont devoir clarifier leur position vis-à-vis du gouvernement alors que le Premier ministre, qui leur laisse la porte ouverte, a confirmé qu'il n'y aurait pas de changement de cap.

"La gauche trop dispersée, trop divisée au premier tour connait un net recul malgré les bons bilans des exécutifs départementaux": Manuel Valls a de nouveau pointé du doigts la division de la gauche dimanche soir, lui qui, en marge d'une meeting trois jours plutôt s'est encore dit "favorable à l'entrée des Verts au gouvernement".

"Le gouvernement doit emprunter une nouvelle voie", répond Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV). "Le désaveu des Françaises et des Français pour la politique gouvernementale va de paire avec l’implantation du Front national dans les territoires", écrit-elle dans un communiqué.

"Pour y travailler, les écologistes multiplieront dans les prochains jours les rencontres et présenteront les points essentiels de ce qui représente pour eux le socle d’une nouvelle politique, capable d’apporter une énergie nouvelle en France et en Europe", annonce-t-elle.

On sait déjà que la patronne des écologistes doit rencontrer le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis lundi après-midi.

Mais les discussions auront lieu aussi en interne dans un parti divisé depuis le refus de participer au gouvernement Valls. Pour les élections départementales, les écologistes étaient majoritairement alliés au Front de gauche. 

La rédaction avec AFP