BFMTV

Rama Yade: "On m'a dit que la procédure d'exclusion s'arrêtait si je renonçais à ma plainte"

Rama Yade est en colère. Exclue du Parti radical jeudi, l'ancienne secrétaire d'Etat a tenu à s'expliquer sur le plateau de BFMTV. Selon elle, c'est son appel à voter blanc au second tour des départementales à Marseille entre Jean-Noël Guérini et le candidat du FN qui lui coûte son adhésion. "c'est manifestement digne d'un crime contre l'humanité", ironise-t-elle. 

Mais surtout, c'est sa plainte contre l'élection de Laurent Hénart en 2014 à la tête du Parti radical qui serait à l'origine de sa procédure d'exclusion. "C'est une opération commando qui arrive au moment des investitures des régionales. Je paie la plainte que j'ai déposée. D'ailleurs, on m'a dit que la procédure s'arrêterait si je renonçais à ma plainte", affirme celle qui avait été également candidate à la tête du parti. Avant d'ajouter: "mais j'ai décidé de ne pas renoncer".

"Je fais face à des gens qui font preuve d'une grande médiocrité, qui ne se montrent pas et ne viennent pas débattre face à face. Moi, j'incarne une autre manière de faire de la politique", explique encore Rama Yade, "parce que j'ai un franc-parler et que je ne négocie pas."