BFMTV

Pour Bruno Cautrès, chercheur CNRS au Cevipof, les intentions de vote pour Éric Zemmour "restent ancrées du côté des catégories sociales supérieures"

En déplacement à Rennes, le polémiste Éric Zemmour a réagi à un nouveau sondage pour la présidentielle 2022 le plaçant au second tour. Selon lui, il arriverait à parler à la fois à "la bourgeoisie patriote" et "aux classes populaires". Cependant, selon le chercheur CNRS au Cevifop Bruno Cautrès, "il embellit les choses".

Sur le même sujet