BFMTV

Mariage homo : quatre ténors de l'UDI disent oui

Chantal Jouanno, Rama Yade, Yves Jégo et Jean-Christophe Lagarde ont signer la tribune "Disons oui au mariage gay".

Chantal Jouanno, Rama Yade, Yves Jégo et Jean-Christophe Lagarde ont signer la tribune "Disons oui au mariage gay". - -

Jégo, Lagarde, Jouanno et Yade se prononcent pour le mariage homosexuel, mais émettent des réserves sur la question de la PMA.

Ils disent "oui". Quatre figures de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), les députés Yves Jégo et Jean-Christophe Lagarde, la sénatrice Chantal Jouanno, ainsi que Rama Yade, cosignent dans Le Monde une tribune en faveur du mariage homosexuel, au nom de "l'égalité".

"Le temps est venu pour nous d'accorder l'égalité aux couples de même sexe", écrivent-ils, tout en accusant le PS d'avoir "volontairement enflammé" les discussions en refusant un "grand débat national" sur le sujet.

"Face à l'évolution du modèle familial, il est donc urgent d'adapter nos textes, afin de prendre en compte aussi bien les familles monoparentales que les familles recomposées ou encore les familles homoparentales", ajoutent-ils, "persuadés qu'il n'y aura aucun bouleversement de la société française à l'occasion de cette évolution".

Réserves sur la PMA pour les homosexuels

"Il suffit pour s'en convaincre de regarder les autres pays ayant franchi ce pas de l'égalité bien avant nous", insistent-ils.

Début janvier, une courte majorité des parlementaires de l'UDI (18 députés sur 29, 15 sénateurs sur 32) s'était prononcée contre le mariage homosexuel, alors que leur président, Jean-Louis Borloo, avait déjà annoncé qu'il voterait le texte à titre personnel.

De leur côté, les quatre cosignataires de la tribune du Monde déplorent "que le gouvernement n'ait pas su gérer la question de la procréation médicalement assistée (PMA) pour les personnes de même sexe, une perspective à laquelle nous sommes opposés ou réservés en raison des questions bioéthiques qu'elle soulève". "Nous respectons la position de nos collègues qui ne voteront pas ce texte, mais nous sommes fiers que l'UDI garantisse la liberté de conscience de chacun", concluent-ils.