BFMTV

Manifestations: Cazeneuve appelle la droite à cesser la "démagogie" à la Trump

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a lancé ce jeudi à la droite que, "face à un tel niveau de tension" autour de la loi travail, il ne pouvait, lui, "puiser son inspiration chez Donald Trump", et a appelé à cesser toute "démagogie".

"Je veux dire très clairement à l'opposition que, des violences dans les manifestations, il y a en a eu souvent. Et, lorsqu'il y a un tel niveau de tension, on peut préférer les charmes de la politique à l'exigence éthique de vérité", a déclaré Bernard Cazeneuve en ouvrant les débats à l'Assemblée sur une troisième prolongation de l'état d'urgence post-attentats du 13 novembre. Par cette déclaration initiale, le ministre de l’Intérieur a ciblé la droite, à qui il reproche de verser dans une certaine "démagogie", la même exprimée par Donald Trump.

Ciotti et Larrivé visés

"Laisser à penser qu'il y aurait au sein de l'administration, ou a fortiori du gouvernement, une forme de mansuétude à l'égard de ceux qui commettent ces actes est faux", a poursuivi le ministre, ajoutant que "si nous avons interpellé 1.400 personnes (...), si 61 personnes ont d'ores et déjà été lourdement condamnées, c'est parce qu'il y a un travail inlassable" des services.

S'adressant directement aux députés Eric Ciotti et Guillaume Larrivé, présents dans l'hémicycle, "à l'ensemble des parlementaires du groupe Les Républicains" ainsi qu'à "un certain nombre de membres de votre organisation qui ont exercé des responsabilités au sein du ministère de l'Intérieur", Bernard Cazeneuve les a appelés à "exercer le contrôle parlementaire".

A.M avec AFP