BFMTV

"Liberté d'importuner": "Les signataires ne se rendent pas compte du message", estime Caroline de Haas

La tribune signée par Catherine Deneuve et une centaine de personnalités, défendant une "liberté d'importuner" les femmes, a continué de susciter des réactions indignées ce mercredi. Des féministes, dont Caroline de Haas, accusent les signataires de "mépriser" les victimes de violences sexuelles. "Ce texte m'a beaucoup heurté et m'a attristé, parce que j'ai eu le sentiment que les signataires ne se rendaient pas compte du message qu'elles envoyaient aux femmes victimes de violences", a déploré la militante féministe sur BFMTV.