BFMTV

Le Sénat se saisit des propos de Jean-Louis Masson, qui a comparé les mères voilées aux "sorcières de Halloween"

Le sénateur Jean-Louis Masson (non-inscrit) a fait une comparaison, au palais Bourbon, entre les femmes voilées et les "sorcières d'Halloween", qui fait polémique sur les réseaux sociaux.

Les propos du sénateur Jean-Louis Masson (non-inscrit), qui, mardi, au Sénat, a fait une analogie entre les femmes voilées et les "sorcières de Halloween", vont être portés devant la grande instance de la chambre haute du palais Bourbon, a appris Le Parisien ce mercredi. 

C'est le sénateur PS David Assouline, également vice-président du Sénat, qui a indiqué au quotidien son intention de saisir "le bureau du Sénat du 6 novembre (la prochaine session, ndlr) à propos des paroles du sénateur Masson [...] qu'[il] estime injurieuses, racistes et incitatrices à la haine, et qui outrepassent la liberté d'expression des parlementaires à laquelle [il] [est] particulièrement attaché".

Le Parisien explique que les propos Jean-Louis Masson "ne lui font encourir aucun risque judiciaire, la Constitution protégeant les propos émis par les parlementaires dans le cadre de leur fonction". Le bureau du Sénat a, cependant, la capacité de prendre des sanctions disciplinaires "allant du rappel à l'ordre à l'exclusion temporaire, avec l'aval facultatif du comité de déontologie".

"J'assume à 100%"

Mardi, peu avant que le Sénat ne vote l'interdiction des signes religieux pour les parents accompagnateurs lors des sorties scolaires, Jean-Louis Masson a tenu des propos jugés polémiques par de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux. 

"Je voudrais dire qu'on parle beaucoup des femmes dans le cadre de cette proposition de loi [pour interdire le voile lors des sorties scolaires, ndlr] mais on ne parle pas beaucoup des enfants. On dit qu'elles ont le droit. Mais est-ce-qu'il est normal que vos enfants, qui, je l'espère, ne sont pas habitués à côtoyer de l'obscurantisme voilé, soient encerclés lors des visites scolaires par des femmes voilées qui font du communautarisme? [...] On pourrait entourer les enfants par n'importe quoi, on pourrait faire Halloween aussi, on va sortir des sorcières de Halloween pour mettre les enfants lors des voyages scolaires!", s'est-il exclamé.

Sur notre antenne, ce mercredi, le sénateur a assuré qu'il s'agit "d'une image". 

"Je ne crois pas aux sorcières. C'était une image qui caricature. Il faut le caricaturer. Le 31 octobre elles mettront le voile orange, c'est Halloween! [...] J'assume à 100% [mes propos]", a-t-il affirmé. Le sénateur n'a, par ailleurs, donné aucune explication sur l'origine de cette comparaison, assurant "ne pas chercher la petite phrase".

"Je dis ce que je pense. Je pense que ça fait du bien et si un certain nombre de personnes avait un peu plus de courage, notre société ne serait pas en difficulté comme elle l'est actuellement", a-t-il conclu. 

Clément Boutin