BFMTV

La colère des équipes de Marine Le Pen après l'annonce d'un meeting d'Éric Zemmour le même jour

"Provocation", "minable et grotesque"... Le QG de Marine Le Pen a vu rouge à l'annonce de la date du meeting d'Éric Zemmour, le 5 février, soit le même jour que la convention présidentielle de la candidate du Rassemblement national. A leurs yeux, c'est une provocation de plus pour l'ex-polémiste, qui est désormais systématiquement derrière Marine Le Pen, mais aussi Valérie Pécresse, dans les sondages. Pour le rendez-vous du 5 février, l'ancien journaliste vise les 6000-7000 participants pour rivaliser dans cette primaire sauvage. La cheffe de file du Rassemblement national, elle, prévoit 3000 personnes à Reims dans une salle pouvant en accueillir le double.