BFMTV

Candidat et ministre: Cuvillier ne voit pas le problème

Frédéric Cuvillier "reste à la disposition de François Hollande".

Frédéric Cuvillier "reste à la disposition de François Hollande". - -

Le ministre des Transports, qui briguera un nouveau mandat de maire à Boulogne-sur-mer, assure qu'il ne voit pas d'inconvénient à cumuler les deux casquettes. Un avis partagé par la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Après l'annonce, jeudi soir, de sa candidature à la mairie de Boulogne-sur-mer, Frédéric Cuvillier a tenu à mettre les choses au point. Le ministre des Transports a ainsi affirmé qu'il ne voyait pas d'inconvénient à être à la fois tête de liste aux municipales de Boulogne-sur-Mer et membre du gouvernement, assurant être "à la disposition du président" François Hollande.

Alors que des journalistes lui demandaient, à la sortie du Conseil des ministres, s'il n'y avait pas "cumul" à faire les deux, il a répondu: "Non, parce que j'ai un bilan que je défends, j'ai des projets que je défendrai, et pour autant je suis à la disposition du président de la République et du Premier ministre pour suivre la tâche qu'ils m'ont confiée", a-t-il déclaré.

"La juste logique des choses"

"Je suis clair avec les Boulonnais sur comment, dans la stabilité, dans la responsabilité, les missions sont exercées par les uns et par les autres", a-t-il ajouté, soulignant que le chef de l'Etat ne lui en avait pas parlé au conseil des ministres.

"Se mettre à la disposition d'une liste municipale pour la tirer, pour faire en sorte de convaincre le maximum d'électeurs puis reprendre ses habits de ministre ensuite parce qu'on est toujours utile au gouvernement, est naturel. C'est la juste logique des choses", avait dit un peu plus tôt Najat Vallaud Belkacem, la porte-parole du gouvernement.

Jeudi soir, Frédéric Cuvillier avait annoncé sa candidature dans un courrier adressé à tous les Boulonnais et distribué dans toutes les boîtes aux lettres. Il y est précisé que Mireille Hingrez-Céréda (PS), qui lui a succédé à la tête de sa municipalité après sa nomination au gouvernement en 2012, "poursuivra cette mission le temps de (sa) présence au gouvernement".

Y. D .avec AFP