BFMTV

Débat Loiseau-Bardella: le RN a-t-il vraiment voté contre le "système d'information Schengen"?

Jordan Bardella et Nathalie Loiseau sur le plateau de BFMTV.

Jordan Bardella et Nathalie Loiseau sur le plateau de BFMTV. - -

Contrairement à ce qu'a affirmé Jordan Bardella sur notre antenne ce mercredi soir, les eurodéputés RN s'étaient abstenus sur la question de la réforme du système d'information Schengen, en octobre dernier.

Nathalie Loiseau et Jordan Bardella, les têtes de liste LaREM et RN pour les élections européennes, se sont vivement accrochés au sujet de la politique migratoire de l'Union européenne et particulièrement du "système d'information Schengen", lors du débat organisé ce mercredi sur notre antenne.

Les deux têtes de liste font référence au SIS, encore appelé Fichier Schengen, qui est un fichier européen commun aux 26 pays de l'espace Schengen.

Au sein de cette base de données centralisée sont signalées les personnes recherchées en vue d'une arrestation, les personnes disparues ou encore celles interdites de séjour. Il permet ainsi aux pays concernés de "mettre en place une politique commune de contrôle des entrées dans l'espace" et de "garantir la sécurité publique".

Large abstention de l'extrême-droite européenne

"Quand on a essayé de mettre en place un système qui permet d'identifier les demandeurs d'asile à l'entrée dans l'Union européenne, à la frontière Schengen, pour pouvoir mieux rapatrier ceux qui ne relèvent pas de l'asile, et pour pouvoir mieux lutter contre le terrorisme, vous avez voté contre", a reproché Nathalie Loiseau à Jordan Bardella.
"Non. C'est faux!", lui a sèchement répliqué la tête de liste RN. "C'est le SIS, le système d'information Schengen. Et raté, on a voté pour!", a-t-il assuré, contredit par Nathalie Loiseau. 

L'extrême-droite européenne s'était en réalité largement abstenue lors du vote au parlement sur la réforme du système d'information de Schengen le 24 octobre 2018, censée renforcer la coopération européenne en matière de lutte antiterroriste et faciliter le rapatriement des migrants irréguliers.

Et contrairement aux dires de Jordan Bardella sur notre antenne, tous les eurodéputés Rassemblement national s'étaient abstenus au mois d'octobre dernier sur la question, comme le montrent les résultats du vote recensés par le think tank d'analyse des scrutins du parlement européen, Vote Watch Europe

Jeanne Bulant