BFMTV

Elections métropolitaines à Lyon: les têtes de listes LR 100% masculines sous le feu des critiques

François-Noël Buffet a présenté mercredi ses têtes de listes pour les prochaines élections à la Métropole de Lyon en mars 2020. Tous sont des hommes.

Sur les photos, ce sont les femmes de son équipe qui sont au premier rang. Pourtant, aucune n'a été choisie pour être tête de liste, les 14 places étant occupées par des hommes. Un choix qui ne passe pas pour de nombreux opposants qui s'en donnent à cœur joie. 

Une "pression marketing"

Invité de BFM Lyon mercredi soir, François-Noël Buffet a pourtant tenté d'éteindre la polémique. Sans succès.

"Il n'y a pas de question d'inégalités. J'ai présenté des binômes volontairement pour montrer que l'enjeu n'est pas seulement la tête de liste", a expliqué sur notre plateau le candidat. 

"Un certain nombre de (mes) collègues féminines ont souhaité être plutôt deuxième que première pour des raisons personnelles", a par ailleurs affirmé le candidat qui parle de "pression marketing" pour dénoncer les critiques à son encontre.

Réaction de David Kimelfeld

"Quelle honte (...) Ni la parité ni l’égalité hommes femmes ne sont du marketing !", s'est insurgé Bruno Bernard , le candidat EELV, sur Twitter.

“Si le mot tête de liste est féminin, ce sont bien 14 hommes qui ont été choisis pour mener cette campagne et accéder aux postes de conseillers métropolitains", critique également dans un communiqué EELV. 

Une sortie qui a aussi fait réagir David Kimelfeld. "Les femmes ne sont pas un argument 'marketing'. Elles représentent *accessoirement* la moitié de l’humanité ! Il y a de nombreuses femmes 'd’expérience'... qui ont au monde politique beaucoup de choses à apporter", écrit le candidat et actuel président de la Métropole sur Twitter. 

"Chapeau les artistes"

Anne Brugnera, députée LaREM du Rhône, a choisi de répondre aux arguments de la droite pour justifier ce choix. Elle s'en est notamment pris à l'idée que l'expérience aurait été privilégiée. "C’est faux et honteux", lance l'élue, qui cite l'exemple de Dominique Nachury, ancienne maire du 6e arrondissement de Lyon et ex-députée, aujourd'hui suppléante de Pascal Blache. 

Le député LaREM de l'Isère, Olivier Véran, a également commenté durement le choix des Républicains. "14 mecs pour 14 têtes de liste LR aux élections à la métropole de Lyon. Même pas une femme pour tenter un peu de washing", écrit le député qui conclut: "En 2020... z'ont tout compris. Chapeau les artistes".

Benjamin Rieth