BFMTV

Layrac: encore en conduite accompagnée, sa mère le laisse rouler à 160 km/h sur l'autoroute

Le macaron qui prévient les automobilistes que le conducteur est en conduite accompagnée

Le macaron qui prévient les automobilistes que le conducteur est en conduite accompagnée - BFMTV

L'adulte à bord semblait totalement "désintéressée de la situation", d'après les policiers qui ont intercepté le véhicule.

Le 12 août, des policiers ont intercepté un chauffard plutôt précoce: A seulement 17 ans et encore en conduite accompagnée, il roulait à près de 160 km/h sur une autoroute du Lot-et-Garonne, à hauteur de Layrac, rapporte Le Dauphiné Libéré. Visiblement avec la bénédiction de sa mère, qui se trouvait côté passager et semblait "totalement désintéressée de la situation", selon les forces de l'ordre citées par le quotidien régional.

"Le véhicule a été intercepté vendredi après-midi après avoir ignoré les appels de phare d’une patrouille de gendarmerie, alors qu’il roulait à une vitesse d’entre 150 et 160 kmh, constamment sur la voie de gauche de l’autoroute A62, " raconte le Dauphiné Libéré. L'excès de vitesse est plus grave que s'il s'agissait d'un conducteur confirmé allant à la même vitesse: les personnes en conduite accompagnée et les jeunes conducteurs ne peuvent dépasser les 110 km/h sur l'autoroute, au lieu de 130 km/h pour le reste des automobilistes.

La mère étant considérée comme "une accompagnatrice responsable", elle sera poursuivie pour vitesse excessive, circulation sur voie de gauche et non présentation d'un livret d'apprentissage.

J.E.H