BFMTV

Hénin-Beaumont: incendie "criminel' à la mairie FN

Steeve Briois lors de son élection officielle à Hénin-Beaumont, le 30 mars 214.

Steeve Briois lors de son élection officielle à Hénin-Beaumont, le 30 mars 214. - Philippe Huguen - AFP

Votre chapo ici

L'Hôtel de Ville d'Hénin-Beaumont, sous bastion front national depuis l'élection de Steeve Briois en mars 2014, a été la cible d'une tentative d'incendie, a annoncé mercredi l'édile sur twitter. "Une vitre du rez-de-chaussée a été brisée au cours de la nuit de mardi à mercredi et deux scooters du service courrier ont été incendiés", a précisé Bruno Bilde, l'adjoint au maire en charge de la communication à L'Express qui raconte que les secours sont intervenus sur les lieux vers 6 heures ce matin.

Des "graffiti promettant ma mort", comme l'a noté Steeve Briois dans son message en 140 caractères ont aussi été taggés sur les murs de la mairie. "A mort Briois" mais les mentions "Charlie est mort" ou "Ben Laden" ont été inscrites. 

Le "résultat de la stigmatisation?", interroge encore Steeve Briois, en référence aux propos du Premier ministre Manuel Valls à l'encontre du FN. En tout cas, la présidente du parti, Marine Le Pen, se rend ce soir à Hénin-Beaumont, fief nordistes des frontistes.

S.A.