BFMTV

Essonne: les auteurs présumés d'un viol diffusé sur les réseaux sociaux ont été interpellés 

La fusillade s'est produite mercredi vers 19H30 à Planoise, un quartier de 20.000 habitants miné par les trafics de drogues. CAPTURE GOOGLE MAPS

La fusillade s'est produite mercredi vers 19H30 à Planoise, un quartier de 20.000 habitants miné par les trafics de drogues. CAPTURE GOOGLE MAPS - AFP

Vendredi, la vidéo du viol d'une jeune fille dans une cage d'escalier a été relayée en masse sur les réseaux sociaux. Les deux auteurs présumés ont été arrêtés par la police de l'Essonne.

"La vidéo du viol d’une jeune fille est révoltante. Justice sera rendue". La secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a réagi ce samedi à la diffusion d'une vidéo d'une jeune fille en train de se faire violer dans la cage d'escalier d'un immeuble de Morsang-sur-Orge, qui a été largement relayée sur les réseaux sociaux vendredi.

Alors que de très nombreux internautes avaient signalé ces images auprès de la plateforme de signalement de crimes et délits en ligne (Pharos), la police nationale a annoncé que deux jeunes de 16 ans, soupçonnés d'être les auteurs du viol et de la vidéo, avaient été placés en garde à vue. 

Vendredi soir, un des deux mineurs s'est rendu lui-même au commissariat de Juvisy et a reconnu les faits. Dans la nuit de vendredi à samedi, son complice a été interpellé et également placé en garde à vue, ont précisé des sources policières.

Les agresseurs identifiés par des internautes

Cette vidéo, notamment diffusée sur Snapchat, montre une jeune fille facilement reconnaissable se faire menacer puis violer par deux individus dans une cage d'escalier.

Les auteurs du viol auraient été identifiés par certains internautes qui ont publié leurs noms et adresses sur les réseaux sociaux. La police nationale a demandé que cette vidéo ne soit plus relayée.

Mélanie Rostagnat