BFMTV

Enlèvement de Mia: la piste intrafamiliale privilégiée

Lola Montemaggi, âgée de 28 ans, "n'avait pas le droit de voir seule Mia, mais seulement en présence d'un tiers, et ce deux fois par mois", a expliqué le procureur. "Fin décembre 2020, le parquet d'Epinal était destinataire d'un signalement indiquant notamment que l'enfant était confronté à la violence de sa mère à l'endroit de son conjoint, à ses propos suicidaires et à son refus de sa scolarisation malgré le rejet d'une demande d'instruction à domicile", a-t-il poursuivi. Des faits de violence verbale ont également été constatés de la part de Lola Montemaggi à l'endroit de sa propre mère, selon le procureur. Le projet de partir en camping-car avec sa fille La maman de la fillette, qui demeure à Épinal, "ne se trouve plus à son domicile", a ajouté Nicolas Heitz.