BFMTV

Cyberharcèlement de Mila: des peines de 3 à 6 mois de prison avec sursis requises à l'encontre de 12 prévenus

Le procès de l'affaire Mila se poursuit. Des peines de 3 à 6 mois de prison ont été requises à l'encontre de 12 prévenus, jugés pour des faits de cyberharcèlement à l'encontre de la jeune femme. La relaxe a été requise pour le treizième prévenu. La plaidoirie de Richard Malka, l'avocat de la jeune fille a été forte. D'après lui, la vie actuelle de sa cliente est "disproportionnée" depuis la vidéo polémique dans laquelle elle critiquait l'islam. 

Sur le même sujet