BFMTV

Covid-19: le procès des attentats de janvier 2015 à nouveau suspendu, pour une semaine au moins

Le tribunal judiciaire de Paris en préparation avant l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015.

Le tribunal judiciaire de Paris en préparation avant l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015. - STEPHANE DE SAKUTIN

La cour constate l'absence de l'accusé Ali Riza Polat pour maladie et suspend le procès jusqu'au 23 novembre, sous réserve qu'il soit apte à comparaître à cette date.

Déjà suspendu depuis deux semaines, le procès des attentats de janvier 2015 va le demeurer au moins jusqu'au 23 novembre. Censé reprendre ce lundi, il est empêché par l'état de santé du principal accusé, l'un des trois testés positifs au Covid-19. La Cour a constaté l'absence d'Ali Riza Polat pour maladie et suspend le procès jusqu'à lundi prochain, le 23 novembre, sous réserve qu'il soit apte à comparaître à cette date. 

Ali Riza Polat a toujours des signes cliniques possiblement liés au Covid-19. Il a été vu par un médecin samedi dernier en prison.

Cet expert a conclu que "les troubles digestifs qu'il présente ne sont pas compatibles avec le fait d'assister à son procès, même s'ils ne nécessitent pas de prise en charge hospitalière à ce stade".

Dans le public, beaucoup de parties civiles sont venues ce lundi, dont les membres de la rédaction de Charlie Hebdo, notamment Riss. 

Par Alexandra Gonzalez avec Jules Pecnard