BFMTV

Affaire Nyssen: la police procède à des constatations chez Actes Sud

Françoise Nyssen dirigeait la maison d'édition avant son entrée au gouvernement

Françoise Nyssen dirigeait la maison d'édition avant son entrée au gouvernement - JACQUES DEMARTHON / AFP

Les policiers sont arrivés avec des instruments de mesures et des appareils photos, dans le cadre de l'enquête visant la ministre.

Une opération de police est en cours dans les bureaux du siège d'Actes Sud, maison d'édition que dirigeait Françoise Nyssen avant de devenir ministre de la Culture, a confié une source proche de l'enquête à BFMTV. Des enquêteurs sont arrivés chez Actes Sud pour y faire des constatations, munis d'appareils photos et d'instruments de mesure, comme l'avait déjà annoncé le Canard Enchaîné dans son édition du jour. Il ne s'agit pas d'une perquisition.

Interrogée par BFMTV, Françoise Nyssen, actuellement à Copenhague dans le cadre du voyage présidentiel, a renvoyé vers les dirigeants d'Actes Sud, qualifiant toutefois cette opération "d'assez logique".

"Je suis ici au travail. Je ne sais pas ce qu'il se passe à Paris. Mais c'est assez logique", a-t-elle déclaré.

"Aucune entreprise n'est au-dessus de la loi"

La ministre de la Culture est visée par une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris, concernant des travaux d'agrandissement réalisés dans les bureaux de la maison d'édition lorsqu'elle était à sa tête, sans autorisation ni déclaration. Jeudi dernier, Actes Sud annonçait sa volonté de régulariser la situation si nécessaire.

La ministre avait alors réagi en qualifiant cette annonce d'une "évidence", insistant sur le fait qu'"aucune entreprise n'est au-dessus de la loi". Déjà épinglée il y a deux mois, cette fois pour des travaux réalisés au siège d'Actes Sud situé à Arles, Françoise Nyssen, avait déploré une "négligence". La révélation de ces affaires avait fragilisé un peu plus une ministre déjà fortement critiquée pour son action au sein du gouvernement.

Sarah-Lou Cohen et Jérémy Trottin, avec Louis Dubouis