BFMTV

Affaire Mila: il n'y a pas d'anonymat en ligne

Alors que 3 à 6 mois de prison ont été requis à l'encontre de 12 prévenus dans l'affaire Mila, ce procès est l'occasion de rappeler qu'il n'y a pas d'anonymat en ligne et en particulier sur les réseaux sociaux.

Sur le même sujet