BFMTV

Affaire Karachi: un an de prison avec sursis et 50.000€ d'amende requis contre Edouard Balladur

Dans l'affaire Karachi, l'accusation a requis mardi une peine d'un an d'emprisonnement avec sursis et de 50.000 euros d'amende Edouard Balladur. L'ex-Premier ministre est jugé de soupçons de financement occulte de sa campagne présidentielle de 1995. À l'encontre de son ancien ministre de la Défense François Léotard, le ministère public a demandé deux ans de prison avec sursis et 100.000 euros d'amende, estimant qu'il était "beaucoup plus impliqué" que M. Balladur dans la gestion des rétrocommissions illégales en marge de contrats d'armement. Les deux prévenus étaient absents à l'audience. 

Sur le même sujet