BFMTV

Affaire d'Outreau : un documentaire controversé

Serge Garde, réalisateur du documentaire, veut redonner la parole aux enfants, selon lui oubliés dans le procès.

Serge Garde, réalisateur du documentaire, veut redonner la parole aux enfants, selon lui oubliés dans le procès. - -

Un documentaire controversé sur l'affaire d'Outreau sort mercredi en salles. Selon le réalisateur, les enfants seraient les grands oubliés d'Outreau, éclipsés par les acquittés.

Douze ans après l’affaire d’Outreau, un documentaire revient sur ce fiasco judiciaire. Le réalisateur Serge Garde y redonne la parole aux enfants victimes, comme Chérif Delay, le fils de Myriam Badaoui.

Selon Serge Garde, il y a deux vérités judiciaires. "D’un côté, il y a celle des acquittés. Mais on a complètement oublié que cette même justice avait reconnu victimes douze enfants. Un verdict d’acquittement aux assises n’est pas un brevet d’innocence, c’est le résultat d’un vote. Donc il y a toujours un doute", souligne le réalisateur.

Un documentaire rempli d'amertume

Après deux verdicts de cours d'assises, quatre condamnations et treize acquittements, les avocats de la défense dénoncent "un révisionnisme judiciaire". Même ligne pour celui qui a présidé la commission parlementaire pendant plus de 200 heures, Philippe Houillon. "Le film est très parcellaire, affirme-t-il. Il ne fait que suggérer, laisser des suspicions. Les personnes acquittées peuvent passer aux yeux du public pour des gens qui auraient été innocentés à tort. Sur le plan humain, ça paraît extrêmement grave".

Un documentaire rempli d'amertume, dans lequel le juge d’instruction Fabrice Burgaud revient également sur son travail. Si des questions peuvent être posées dans ce dossier, la lecture qu'en fait Serge Garde peut sembler caricaturale.