BFMTV

Féminicides: Muriel Robin prête sa voix à un documentaire sur RMC Story

Muriel Robin

Muriel Robin - Xavier Leoty - AFP

La chaîne RMC Story diffuse ce jeudi 1er octobre un documentaire commenté par Muriel Robin, sur l'histoire de Julie Douib, tuée en 2019 par son ex-compagnon.

Très engagée contre les violences faites aux femmes, Muriel Robin prête sa voix à un documentaire diffusé ce jeudi soir à 21h05 sur RMC Story, Crime conjugual, pourquoi ont-il tué leur femme?. Ce long format de 50 minutes intitulé Julie Douib, condamnée à mourir évoque l'histoire de cette jeune femme, tuée en mars 2019 par son ex-compagnon.

En France, 219.000 femmes - 1% de la population totale - sont victimes de violences conjugales tous les ans. Julie Douib fait partie des 146 femmes tuées par leur conjoint en 2019.

"Tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon"

"En France, tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou de son ex-conjoint, dit Muriel Robin en préambule de ce documentaire. Que le crime soit prémédité ou non, les victimes ont toutes un point commun: l'homme qu'elles aimaient est devenu leur bourreau".

Ce documentaire conte l'histoire de ce meurtre pas tout à fait comme les autres, à travers les témoignages des parents et des proches de Julie Douib. La jeune femme alors âgée de 34 ans et maman de deux petits garçons, a été abattue par son ex-compagnon en mars 2019. Une belle histoire d’amour qui se transforme en emprise. Un mari violent qui, comme souvent dans ce genre de situation, ne sera jamais véritablement inquiété malgré les nombreuses plaintes. Une séparation qui tourne mal. Puis le meurtre.

"Elle avait déposé plusieurs plaintes"

C’est le drame de trop. Le décès de Julie provoque une vague d’indignation dans le pays et poussera le gouvernement à organiser le grenelle des violences conjugales. En mars dernier, un nouvel hommage lui était rendu, l’occasion de poursuivre le combat contre les féminicides.

"La mort de Julie a marqué car elle avait déposé plusieurs plaintes en vain et signalé la présence d'une arme au domicile, mais les gendarmes avaient répondu que tant que monsieur ne s'en était pas servi, ils ne pouvaient rien faire", a expliqué Muriel Robin au Parisien.

Muriel Robin, très impliquée dans ce combat, a elle-même incarné à la télévision Jacqueline Sauvage, condamnée pour avoir tué son mari qui la battait, avant d'être graciée et devenue un symbole des violences conjugales.

M. R.