BFMTV

Kery James accuse Skyrock d'avoir "variétisé" le rap

Le rappeur Kery James sur la scène des Eurockéennes de Belfort en 2013

Le rappeur Kery James sur la scène des Eurockéennes de Belfort en 2013 - Sébastien Bozon - AFP

Dans son dernier single, le rappeur français s'en prend à la station de radio qui, selon lui, s'est éloignée au fil des années des promesses qu'elle affichait.

"Ils n'aiment pas ce que je suis, ce que je défends, ce que je porte, c'est réciproque. Ils ont travesti le R-A-P, je fais partie des rescapés. Ils ont encensé la médiocrité, ils ont fait du hip-hop de la variété". Dans son dernier single Racaille, le rappeur Kery James règle ses comptes. Et dans son viseur, la cible se nomme Skyrock.

Invité dans l'émission Boomerang sur France Inter, le rappeur français s'est expliqué sur les paroles de son dernier titre qui étrille la station: "Je vise Skyrock, une radio qui s'est prétendue 'première sur le rap' et qui au fil des années, s'est complètement 'variétisé'."

Kery James, bientôt au théâtre

Dans sa chanson Racaille, Kery James, accuse la radio de vendre "des espaces publicitaires". "Tant que ça fait de l'audience, on peut s'allumer. Quand un rappeur se fera buter. Ils organiseront un concert au nom de la paix," ironise-t-il.

Au cours de l'entretien, Kery James a également fait part de la difficulté pour les rappeurs de revendiquer leur style de musique qui "n'est pas reconnue, qui est stigmatisée, qui porte beaucoup de préjugés."

Rappeur engagé, Kery James, 38 ans, vient de sortir son septième album solo, baptisé Mouhammad Alix. Il sera bientôt à l'affiche de sa pièce A vif au Théâtre du Rond-Point à Paris et prépare son premier film.

Fabien Morin