BFMTV

Mustang représentera la France aux Oscars

-

- - -

La Commission chargée de la sélection a choisi le film de la cinéaste franco-turque Deniz Gamze Ergüven pour répresenter la France à la prochaine cérémonie des Oscars.

Alors que certains plaçaient les films Marguerite, Dheepan ou La loi du marché comme les grands favoris pour représenter la France aux Oscars 2016 pour l'attribution de l'Oscar du meilleur film étranger, la Commission chargée de la sélection du film en a décidé autrement.

Réunie ce mardi au Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) sous la présidence de Frédérique Bredin, celle-ci a en effet choisi le film Mustang réalisé par la cinéaste franco-turque Deniz Gamze Ergüven. Cette commission est composée de sept membres: Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, Jean-Paul Salomé, président d'Unifrance films, Alain Terzian, président de l'Académie des César, Serge Toubiana, président de l'Avance sur recettes, la comédienne Nathalie Baye, le réalisateur Michel Hazanavicius et l'actrice et réalisatrice Mélanie Laurent.

Un oscar, 23 ans après Indochine ?

Sorti en juin dernier, Mustang est le premier long-métrage de la réalisatrice diplômée de la FEMIS en 2006. Elle en a co-écrit le scénario avec Alice Winocour. Ce film d’initiative française, d’un budget de 1,3 millions d'euros, a été produit par Charles Gillibert (CG Cinema), en coproduction avec Bam Films (Turquie), Vistamar Filmproduktion (Allemagne) et Uhland Film (Allemagne). 

Le film a été présenté en première mondiale lors de la Quinzaine des réalisateurs au dernier Festival de Cannes et a attiré plus de 450.000 personnes dans les salles françaises.

Reste à savoir si Mustang sera sélectionné dans la liste restreinte des cinq films nommés le jour de la cérémonie qui se tiendra le 28 février prochain à Los Angeles. Il faut en effet remonter à 2010 et Un prophète de Jacques Audiard pour retrouver un film français nommé dans cette catégorie. Et il faut revenir encore plus loin, en 1993, pour voir un film français recevoir la prestigieuse récompense. Il s'agissait d'Indonchine du réalisateur Régis Warnier.

Fabien Morin