BFMTV

Les Oiseaux: Tippi Hedren accuse Alfred Hitchcock de l'avoir agressée sexuellement et moralement

Tippi Hedren dans "Les Oiseaux"

Tippi Hedren dans "Les Oiseaux" - Capture d'écran

Dans ses mémoires qui sortent ce mardi, la star du film Les Oiseaux raconte avoir été victime de harcèlement de la part du célèbre cinéaste.

La mythique scène finale de The Birds, dans laquelle elle se fait attaquer par une centaine d'oiseaux, a fait d'elle une star. Tippi Hedren, qui a incarné Melanie Daniels dans le célèbre film d'Alfred Hitchcock en 1963, sort sa biographie Tippi, a memoir ce mardi. Elle y raconte notamment comment elle a percé dans le cinéma grâce au réalisateur qui l'avait repérée dans une pub pour un milkshake et avait vu en elle la nouvelle Grace Kelly. 

D'après le New York Post, qui a publié des extraits de l'ouvrage, l'actrice y révèle également la relation malsaine qui s'est rapidement établie entre elle et le maître du suspens. Elle explique comment, sur le plateau, le cinéaste s'était assuré de tenir à distance de sa "protégée" les hommes de l'équipe de tournage (et plus particulièrement le très séduisant Rod Taylor à qui elle donne la réplique), en leur interdisant de passer du temps avec elle ou encore de "la toucher". Et s'il apercevait la comédienne en grande conversation avec l'un d'eux, il devenait alors "glacial", et lui lançait alors "un regard fixe et sans expres­sion… même s’il était alors avec un groupe de gens à l’autre bout du plateau". 

"C’était sexuel, c’était pervers"

Au-dehors, les choses n'étaient pas moins dérangeantes. Celui qui ne s'est jamais caché de raffoler des blondes aurait, d'après la star, demandé à ce qu'elle le touche et se serait jeté sur elle à l'arrière de sa limousine pour l'embrasser. Des moments "atroces, vrai­ment atroces" se souvient l'actrice qui avait 31 ans à l'époque et n'avait rien dit car "à cette époque, le harcè­le­ment sexuel et moral étaient des choses qui n’exis­taient pas". 

L'horreur a continué sur le tournage de Pas de prin­temps pour Marnie, lors duquel Alfred Hitchcock avait un accès secret sur le dressing de Tippi Hedren. Il y était d'ailleurs entré un jour sans l'autorisation de l'actrice. "Il a posé ses mains sur moi. C’était sexuel, c’était pervers. Et plus je me débattais, plus il deve­nait agres­sif", se remémore-t-elle. Après ce film, elle n'a plus jamais collaboré avec le cinéaste.

Nawal Bonnefoy