BFMTV

Accusée de racisme et d'offense envers le Moyen-Orient, Bella Hadid présente ses excuses

Bella Hadid

Bella Hadid - AFP

Le top model de 22 ans a publié une photo très décriée sur les réseaux sociaux.

Bella Hadid a présenté ses excuses à celles et ceux qui se sont sentis offensés par l'une de ses dernières "Story" publiée sur Instagram. Dans ce post envoyé depuis un aéroport, la jeune femme de 22 ans montrait son pied posé contre une vitre, des avions sur le tarmac en arrière-plan.

De nombreux internautes ont aussitôt accusé le top model de racisme: c'est que son pied semble vouloir "écraser" les drapeaux de l'Arabie Saoudite et des Émirats arabes unis sur les avions qui apparaissent sur la photo.

-
- © -

Appel au boycott de Dior 

Cet acte, jugé irrespectueux, auquel des internautes ont répondu en créant le hashtag #BellaHadidIsRacist. Sur Twitter, plusieurs utilisateurs ont même appelé à boycotter les maisons de couture dont Bella Hadid est l'égérie, notamment Dior, Versace et Bulgari.

Une erreur "involontaire"

Le mannequin a aussitôt réagi sur les réseaux sociaux, présentant "de sincères excuses" à toutes les personnes qui se sont senties visées. La petite soeur de Gigi Hadid a expliqué ne pas avoir voulu faire preuve d'irrespect, et qu'il s'agissait avant tout d'une "erreur involontaire, un matin très tôt" et d'un complet malentendu. 

"Je n'avais absolument pas remarqué les avions en arrière-plan, c'est la vérité. Je ne manquerais jamais de respect à ces compagnies aériennes, ni à ces pays merveilleux", a écrit la jeune femme.

"Je ne veux pas utiliser mes réseaux sociaux comme une plateforme haineuse envers quoique ce soit, et certainement pas envers mon magnifique et puissant héritage", a ajouté Bella Hadid, qui a des origines palestiniennes du côté de son père, Mohamen Hadid. "J'aime et tiens énormément à mes origines musulmanes et arabes, tout comme mes frères et soeurs à travers le monde". 

Nawal Bonnefoy