BFM Paris

Une jeune entreprise menacée par la fin d’Autolib’

Depuis l’arrêt du service fin juillet, une start-up parisienne qui avait fait le choix de l’électrique pour sa flotte de véhicules utilitaires, craint de devoir mettre la clé sous la porte. En plus des petites voitures grises, les 3.000 bornes de recharge Autolib' ne sont plus alimentées. Or, la jeune entreprise "Le Plombier Gentleman" s'en servait pour recharger ses camionnettes électriques.