BFM Paris

Des centaines de migrants sans aucune solution après l'évacuation du campement de Saint-Denis

La préfecture de police de Paris a procédé à la mise à l’abri des occupants du camp qui jouxtait l’A1 mardi matin. Mais après l’évacuation, entre 500 et 1000 personnes n’ont pas été prises en charge, d’après les associations.