BFM Paris

Pourquoi la nouvelle ministre de la Ville Nadia Hai a préféré démissionner de son poste de députée

Nadia Hai, députée "la République en Marche" des Yvelines a été nommée ministre déléguée à la Ville.

Nadia Hai, députée "la République en Marche" des Yvelines a été nommée ministre déléguée à la Ville. - Brightcove

En démissionnant de son poste de députée des Yvelines, elle empêche son suppléant de siéger à sa place. Celui-ci est soupçonné d'être impliqué dans une affaire de trafic de drogue.

Elle n'y était pas obligée, mais Nadia Hai a décidé de démissionner de son poste de députée de la 11e circonscription des Yvelines. La démission de la députée, désormais nouvelle ministre déléguée à la ville, figure ce mardi au Journal officiel, comme le rapporte France Inter.

Son suppléant impliqué dans un trafic de drogue international

Pourtant, dans ce type de situation, un député nommé au gouvernement peut laisser son suppléant siéger à sa place à l'Assemblée. Problème pour Nadia Hai, son suppléant Moussa Ouarouss est mis en examen depuis fin 2019 dans une enquête portant sur un trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France.

En démissionnant, la nouvelle ministre écarte de fait son suppléant et ouvre la voie à des législatives partielles dans sa circonscription. Mais par cette démission, Nadia Hai remet aussi en jeu un siège au parti présidentiel, qui n'a déjà plus la majorité absolue à l'Assemblée.

Interrogée par l'AFP au moment de la mise en examen de Moussa Ouarouss, Nadia Hai avait indiqué ne plus avoir de contact avec lui "depuis plusieurs mois" en raison de "désaccords politiques". De son côté Moussa Ouarouss n'avait pas souhaité s'exprimer, expliquant simplement à l'AFP n'être "pas du tout" inquiet de cette affaire.

Carole Blanchard